Ce papier blanc, accessible à tout public, ne nécessite pas de connaissances mathématiques particulières. Vous pouvez le télécharger en format PDF à partir du web de Forum ATENA. C’est une introduction à différentes technologies utilisées pour chiffrer et déchiffrer des fichiers. Présenté avec une approche pédagogique, sans entrer dans les détails complexes des algorithmes, chaque chapitre est suivi d’un exemple pratique qui illustre le thème traité.

Le papier blanc commence par une explication de quelques mots de vocabulaire à employer, comme chiffrer ou chiffrement, ou à ne surtout pas employer comme crypter ou cryptage. Suivent ensuite les deux principaux types de chiffrement : le chiffrement symétrique et le chiffrement à clé publique. Les échanges des différentes clés, celles qui permettent de chiffrer et celles qui permettent de protéger les clés de chiffrement, sont présentés avec des schémas qui en facilite la compréhension.

Les fonctions de certificats numériques, dont la compréhension est indispensable pour savoir pourquoi, par exemple, il faut demander le certificat d’un correspondant à qui on veut envoyer un message chiffré, ou pourquoi il faut en obtenir un pour signer ses messages sont abordés. Les fonctions à sens unique introduisent ensuite les mécanismes de la signature numérique.

Deux exemples de technologies émergentes sont décrits : la cryptologie quantique avec laquelle le chiffrement n’est plus une question de mathématique mais une fonction de physique des particules pour créer des clés purement aléatoires et pour les échanger de manière sûre. Le chiffrement homomorphe qui fait du Cloud, non seulement un espace de stockage mais aussi un espace de calcul sur des données sensibles et chiffrées.

Nous terminons par une technologie associée, la stéganographie qui, à l’inverse du chiffrement qui cache le contenu d’un fichier, place le contenant dans un endroit dont on ne soupçonne pas qu’il cache un secret.